Languedoc Hygiène Assist

Soprema, le spécialiste de l’étanchéité, va implanter ses deux nouvelles usines de production à nîmes

Soprema est une société alsacienne, spécialisée dans l’étanchéité. L’entreprise a choisi la Zac Mitra de Nîmes pour implanter ses deux nouvelles usines de production d’isolants, au premier semestre 2023. Une des usines produira un isolant naturel à base de paille de riz, un déchet fortement présent dans la région.

soprema

Jeudi 11 mars, Pierre-Étienne Bindschedler, PDG de la société Soprema, spécialiste de l’étanchéité, de la végétalisation et de l’isolation, a annoncé son choix d’implanter ses deux nouvelles usines de production à Nîmes. 

Le projet, situé ans la Zac Mitra, entre Garons et Saint-Gilles, devrait voir le jour au premier semestre de 2023. « C’est un des plus importants projets d’implantation industrielle dans notre région où la réindustrialisation est une urgence. Je veux que l’arrivée de Soprema marque un tournant », déclare Franck Proust, président de Nîmes Métropole.

Une unité de production d’isolants haute performance technique occupera 20.000 m2 de terrain et 5500 m2 seront consacrés à une usine d’isolants naturels à base de paille de riz. Des études et des demandes d’autorisation administrative sont encore en cours afin d’adapter le terrain, qui était initialement prévu pour une activité tertiaire, à l’activité industrielle de Soprema. Cette implantation nécessite un travail de collaboration entre les différents acteurs de la région, que sont le maire de Saint-Gilles, Eddy Valadier, Franck Proust, le président de Nîmes Métropole, et la Région Occitanie. « Si nous pouvons accueillir Soprema, c’est aussi parce que, jusqu’en 2014, nous avions su gérer l’avenir en matière de réserve foncière », ajoute Franck Proust.

Un projet qui créé de l'emploi

En plus de participer à la réindustrialisation de la région, le modèle d’affaire de Soprema, basé sur un approvisionnement responsable, contribue à recycler un déchet très présent sur la commune de Saint-Gilles : la paille de riz. «À raison de 50.000 tonnes de riz par an sur 3000 hectares, la paille de riz est un déchet pour nos agriculteurs », explique Eddy Valadier. Le choix de Soprema d’utiliser le riz comme isolant naturel est pour le maire un « symbole ». C’est également un excellent moyen pour encourager les agriculteurs et riziculteurs de la région à trouver une nouvelle source de revenus grâce à la paille de riz.

Le projet s’inscrit ainsi dans une démarche d’économie circulaire pour Nîmes Métropole engagée dans le plan climat-air-énergie territorial, et qui entend être le pionnier en matière de développement durable. 

L’implantation de ce projet est également un atout pour le secteur de l’emploi, puisqu’il va générer la création de 150 emplois. 
SAVE THE DATE : Le recrutement débutera en juillet 2022 avec des postes de personnels de production, d’encadrement (chef d’équipe, de production, responsable de maintenance) d’administration et de direction des usines. La Région Occitanie a d’ailleurs apporté son soutien dans le but de faciliter l’implantation de l’entreprise alsacienne. Une réunion se tiendra avec les équipes d’Ad’Occ (l’agence de développement économique de la région Occitanie) et celles de Soprema, afin d’assurer un accompagnement dans la formation et le recrutement.

Nos réseaux sociaux

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Nos articles sur le même sujet