Languedoc Hygiène Assist

Air et santé : impact sanitaire de la pollution de l’air extérieur en Europe

Les sources de pollution de l'air extérieur

Pollution de l'air extérieur

La pollution de l’air extérieur se caractérise par la présence dans l’air, de gaz et de particules fines. Elle est considérée comme une cause de mortalité majeure en Europe. Il s’agit d’une menace environnementale importante pour la santé des Européens.

Les sources de pollution de l’air extérieur sont diverses. Elles peuvent être :

  • Naturelles: les pollens, les poussières, les gaz rejetés par les volcans
  • Anthropiques: réalisé par l’activité humaine. Dans ce cas, les polluants peuvent être d’origine primaire ou secondaire.

Origines primaires : il s’agit directement des plus grosses sources de pollution (industrie, trafic routier, chauffage...) On parle d’oxyde d’azote, dioxyde de soufre ou encore des composés organiques…

Origines secondaires : il s’agit des composants formées directement dans l’atmosphère sous l’effet des réactions chimiques entre polluants. On parle d’ozone, de dioxyde d’azote…

rapport publié par l'agence européenne pour l'environnement

Dans un rapport publié le jeudi 24 novembre, l’Agence Européenne pour l’Environnement (AEE)  a assuré que « L’exposition à des concentrations de particules fines supérieures aux recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé a entraîné 238 000 décès prématurés » en 2020.

Ces données représentent une légère hausse par rapport à 2019 où l’AEE a recensée environ 231 000 décès.

La pollution, qu’elle soit en intérieur ou en extérieur entraîne désormais des conséquences néfastes reconnues par la santé publique. En effet, 96 % de la population urbaine a été exposée au moins une fois aux particules fines supérieurs au niveau recommandé par l’OMS.

La pollution de l’air constitue un risque environnemental important pour la santé en Europe. Même si les principaux polluants atmosphériques et leurs concentrations dans l’air ambiant ont diminué. La qualité de l’air reste un problème important encore en vigueur.  

Suite au dérèglement climatique qui s’accélère, on a pu constater des impacts de plus en plus violents, menaçant la vie de milliers de personnes et d’espèces.

objectif 2030, toujours atteignable

Objectif pollution de l'air extérieur

Malgré une légère hausse du taux de mortalité, l’Agence Européenne de l’Environnement estime que l’Europe est sur une bonne voie pour réaliser son objectif. Réduire de plus de 50 % la mort prématurée des Européens à cause de la pollution.

En effet, le plan d’action « Zéro pollution » lancé par l’Etat se fixe pour objectif de réduire de 55 % le nombre de décès prématurés dus à l’exposition aux particules fines d’ici 2030 par rapport à 2005. L’organisation reste positive face à cet objectif, car en 2020, les décès prématurés accordés à l’exposition aux particules fines ont diminué de 45 %. Il y a également un objectif de réduire de 25 % la part des écosystèmes touchés par la pollution de l’air par rapport à 2005.

Enfin, d’ici 2050, l’Agence Européenne de l’Environnement souhaite atteindre 0 pollution.

Ce plan d’action a mis en avant plusieurs aspects qui permettent de réduire la pollution des particules fines. Les objectifs comprennent :

  • Améliorer la qualité de l’air dans le but de réduire de 50 % le nombre de décès prématurés
  • Optimiser la qualité de l’eau en réduisant les déchets, et les déchets plastiques en mer (50 %)
  • Corriger la qualité des sols en effectuant une réduction de 50 % les pertes de nutriments et l’utilisation des pesticides
  • Réduire de 25 % les écosystèmes de l’Union Européenne où la pollution atmosphérique menace la biodiversité
  • Limiter de 30 % la part des personnes sensibles possédant des troubles chroniques dus au bruit des transports
  • Restreindre significativement la production de déchets ainsi que les déchets municipaux résiduels

le saviez-vous ?

15 000 litres, c’est le volume d’air quotidien dont un individu a besoin pour vivre.

La météo à un impact considérable sur la qualité de l’air extérieur. En effet, le vent, par exemple, va disperser les polluants. 

De plus, la pluie peut devenir acide et transférer les polluants dans les sols et dans les eaux.

Avec le rayonnement, le soleil transforme les oxydes d’azote et les composés organiques volatils en ozone.

Enfin, la température quel que soit agi sur la formation et la diffusion des polluants.

Réduction de la pollution de l'air

pollution de l'air extérieur

Nos recommandations pour la santé

Si vous êtes en bonne santé, vous pouvez continuer à exercer une activité physique ou sportive lors d’un épisode de pollution de l’air. Pourquoi ? Car les concentrations de polluants ne remettent pas en cause les bénéfices de la pratique régulière de sport.

Cependant, il est recommandé de réduire les activités physiques d’intensité élevée et de pratiquer davantage des activités physiques le plus loin possible des sources de pollution.

Si vous êtes sensible et vulnérable, vous pouvez continuer les sorties et activités, mais limitez-les dans la durée. De plus, surveillez l’apparition de certains symptômes respiratoires comme l’asthme des sifflements, essoufflement… Evitez les zones à fort trafic routier par exemple aux heures de pointe. Diminuez l’utilisation de produits chimiques qui pourrait se disperser dans l’environnement. Enfin, ne fumez pas en intérieur.

Cependant, afin de remédier à cela, il existe de nombreuses astuces afin d’améliorer la qualité de l’air intérieur pour respirer un air sain. Je le rappelle, nous passons la moitié de notre temps en intérieur, il est donc important d’améliorer la qualité de l’air que nous respirons.

Nos recommandations pour limiter la pollution de l'air extérieur

Afin de réussir à remplir le plan d’action zéro pollution que s’est fixé l’AEE, nous avons plusieurs recommandations à vous faire.

Tout d’abord, privilégiez les transports qui favorisent la réduction de la quantité de polluants dans l’air :

  • Les transports collectifs
  • Les déplacements à vélo ou à pied
  • Le covoiturage

Ensuite veillez à limiter l’utilisation des poêles à bois. En effet, ce sont des appareils qui contribuent particulièrement à la production du smog (brouillard épais formé de particules de polluants) durant l’hiver. Si vous achetez un poêle à bois, veillez à ce que l’appareil réponde aux normes de performances environnementale.

Le plan d’action zéro pollution a pour but d’améliorer la prévention, corriger, suivre et enfin signaler la pollution. Une stratégie en faveur de la durabilité des produits naturels va être mise en place. L’objectif est de mieux protéger les citoyens contre les produits chimiques dangereux. Ensuite, afin de garantir la cohérence avec les politiques en matière de climat, d’énergie et d’économie circulaire. Une révision des mesures visant à lutter contre la pollution causée par les grandes installations industrielles aura lieu.  

Au niveau Européen, les directives (EU) 2016/2284 du 16 décembre 2016 fixe des objectifs de réduction des émissions de polluants par rapport aux émissions de 2005 pour l’horizon 2030 en intégrant les objectifs du protocole de Göteberg.

Nos réseaux sociaux

Articles populaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nos articles sur le même sujet

VMC et bruit

Nuisances sonores et VMC : comment y remédier ?

Le confort acoustique d’un système de ventilation à une forte influence sur la qualité de vie au quotidien. Seulement, suite à des nuisances sonore, un mauvais confort acoustique a tendance à provoquer des effets négatifs sur la santé des humains (stress, sommeil, fatigue, contrariété…)

Se débarrasser des frelons dans l’Hérault

Se débarrasser d’un nid de frelons ne s’improvise pas. Ce sont des insectes très craintifs et s’ils se sentent en danger vont vous piquer. Donc il peut être dangereux de vouloir éliminer de vous-même un nid.